Aide en action

Afghanistan : évaluation des besoins dans une perspective conjoint

Flood victims line up to receive a pre-package of food

La pandémie de COVID-19 a accéléré l’engagement entre les acteurs humanitaires et du développement en 2020. la nature transversale de la réponse a ouvert un espace pour la première analyse commune des besoins humanitaires-de développement de l’Afghanistan. Dans le cadre de cette nouvelle approche, l’Équipe de coordination inter-clusters a collaboré avec les acteurs du développement pour identifier les personnes ayant besoin d'une réponse de protection sociale de la part du gouvernement et des acteurs du développement. Trente-cinq millions de personnes (93 % de la population) vivant avec moins de 2 dollars par jour ont été incluses dans cette réponse. Ce recoupement des besoins humanitaires et de développement a servi à la Banque mondiale à concevoir son programme Dastarkhan-e-Milli avec le gouvernement. Le programme dispensera des centaines de millions de dollars en assistance sociale pour s'assurer que personne ne soit laissé de côté. 

La planification de 2021 a représenté une autre opportunité de continuer à renforcer les liens avec les acteurs du développement. La mise à jour d’une analyse des besoins a identifié approximativement 30,5 millions de personnes ayant besoin d’une forme d’assistance sociale (insécurité alimentaire 2+ de l’IPC, environ 75 % de la population). 15,7 millions de personnes de ce groupe seront ciblées pour recevoir une assistance humanitaire dans le cadre du HRP 2021, et les autres auront besoin d’une assistance plus large des acteurs du développement et du gouvernement.

WFP/Massoud Hossaini