Troisième partie : Mieux servir

JIAF : un exemple d’analyse intersectorielle

Groupe vulnérable : Communauté de personnes déplacées

1. Contexte initial 

Des personnes déplacées vivent à proximité de la capitale provinciale où nombre d’entre elles travaillent dans l'économie informelle

La violence continue les empêche de retourner chez elles en créant une crise prolongée.

Les écoles de la zone enregistrent des taux de scolarisation historiquement bas.

2. Choc sur le système

COVID-19 : pour contenir les infections communautaires, les autorités locales ont fermé les marchés et les services qui procuraient des emplois

3. Surveillance continue du contexte de la situation

Une évaluation de la sécurité alimentaire indique une proportion croissante des dépenses alimentaires des ménages

La surveillance de la protection de l'enfance a détecté une incidence croissante du travail des enfants

Une enquête plus tard dans l'année indique une augmentation du taux de malnutrition aiguë globale chez les enfants et les adolescents

4. Aperçu de l’impact

L'ajout de la COVID-19 à une crise prolongée a eu un impact économique qui a eu pour effet de confronter une population vulnérable de personnes déplacées à un ensemble de problèmes humanitaires (accès réduit à la nourriture, perte d'éducation, mécanismes d'adaptation négatifs du travail des enfants, leur causant des dommages physiques et une malnutrition).

Ensemble, ces problèmes risquent d’être plus sévères que s’ils sont pris séparément en considération.